+ services en département
 
 

Accueil > Entreprises, emploi, économie > Economie > Enquête flash : l’aéronautique, fortement ébranlée par la crise du (...)

Enquête flash : l’aéronautique, fortement ébranlée par la crise du Covid-19

| Publié le 20 avril 2020 | Dernière mise à jour le 26 février 2021
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

La pandémie du Covid-19 a touché rapidement et de plein fouet le secteur de l’aérien.

Par effet cascade, c’est toute la filière de la construction aéronautique mondiale qui est touchée, dans des proportions jamais vues.
Alors qu’ils s’étaient préparés à répondre à l’accroissement des cadences, tous les niveaux de la chaine de valeur vont être lourdement impactés, probablement pendant plusieurs années.

Afin d’évaluer l’impact de la crise sanitaire liée au Covid-19 sur les entreprises de la supply chain aéronautique française, et à la demande de la Direction Générale des Entreprises, une enquête flash a été réalisée par le service économique de l’Etat en région (SEER) avec l’appui du service études, statistiques et évaluation (SESE), deux services de la DIRECCTE Occitanie.

1240 entreprises nationales de toutes tailles ont été sollicitées entre le 31 mars et le 6 avril. Près de la moitié (dont 200 entreprises d’Occitanie) a répondu à un questionnaire en ligne portant sur :
-  La nature de l’impact de la crise sanitaire
-  La part de C.A impacté et l’impact financier estimé
-  Les mesures prises suite au confinement imposé par l’Etat
-  Un premier retour sur les mesures d’accompagnement mises en place par l’Etat.

Une grande majorité des répondants sont des petites PME employant moins de 50 salariés.

Un chiffre d’affaires rapidement et lourdement impacté

Alors que les baisses de cadences n’avaient pas encore été annoncées par Airbus, près des trois quarts des entreprises voyaient déjà leur chiffre d’affaires impacté à plus de 50%.

Un recours rapide aux mesures de soutien mises en place par l’Etat

La première semaine de confinement a été mise à profit pour mettre en place une nouvelle organisation du travail (télétravail, mesures barrière, réduction des équipes,…) et très vite les mesures mises en place par l’État ont été activées (activité partielle, report du paiement des échéances sociales/fiscales, prêt garanti par l’Etat).

Mais une trésorerie qui reste lourdement et durablement grevée

Cependant, la très grande majorité des entreprises voient leur trésorerie mise à mal et cette situation exceptionnelle va avoir des conséquences pendant de longs mois encore sur la filière aéronautique française et en particulier occitane, en première ligne sur ce secteur.

On peut donc s’attendre à ce que notre région, qui emploie environ 80 000 personnes dans ce secteur d’activité, soit très lourdement impactée.

L’Etat prépare un plan de relance pour la filière

Un plan de relance de la filière est en cours de préparation par l’Etat, en lien avec le GIFAS (Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales). Il nécessitera l’appui de tous les acteurs économiques dans les territoires, les pôles et clusters…Les donneurs d’ordres eux-mêmes auront un rôle important à jouer dans la reconstruction de la filière.

En Occitanie, le Comité Stratégique de Filière Régional et le plan Etat/Région ADER4, ont permis depuis de nombreuses années de mettre en place une habitude de travail collaboratif entre industriels, DIRECCTE, Région, pôle Aerospace Valley et tous les partenaires du plan ADER (Banque de France, CCI, Ad’Occ, …). Nul doute que les efforts concertés des uns et des autres permettront de positionner notre région en modèle de l’effort national au profit du rétablissement de cette filière stratégique qu’est la filière aéronautique.

En savoir plus :

Consulter l’enquête flash ICI

--

Webmestre |