+ services en département


 



 

Le développement du secteur associatif

| Publié le 2 août 2012 | Dernière mise à jour le 27 juillet 2015
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Le Dispositif Local d’Accompagnement (DLA)

Au service des porteurs de projets et des acteurs de l’économie sociale, il propose un soutien aux associations dans leur stratégie de développement de projet, de consolidation d’emploi, de consolidation financière. Le DLA s’adresse aux structures qui développent des activités et services d’utilité sociale reconnues sur un territoire, qui créent de l’emploi, par exemple : une association loi 1901, une structure coopérative, une structure d’insertion par l’activité économique.
Le D.L.A est financé par des fonds publics (Etat, Conseils Généraux, Caisse des Dépôts). les accompagnements pour les associations bénéficiaires sont totalement gratuits. Chaque département a une ou plusieurs structures associatives compétentes qui assurent la fonction de Dispositif local d’accompagnement (DLA).

En savoir plus :

Plaquette DLA 2012

Les contrats aidés

Les contrats aidés sont des contrats de travail pour lequel l’employeur reçoit une aide financière qui réduit le coût du travail.
Le contrat unique d’insertion (CUI), en vigueur depuis le 1er janvier 2010, a remplacé l’ensemble des contrats aidés issus du Plan de cohésion sociale de 2005 (contrat d’avenir, contrat d’insertion / revenu minimum d’activité, contrat d’accompagnement dans l’emploi, contrat initiative emploi).

  • Le contrat unique d’insertion se décline toutefois en deux variantes :Le contrat d’accompagnement dans l’emploi (CUI-CAE), dans le secteur non marchand (associations, établissements scolaires...)
     

    (Voir la fiche pratique du Ministère et la Fiche pratique 2)

  • Le contrat initiative emploi (CUI-CIE), dans le secteur marchand (entreprises...). Le contrat aidé doit être prescrit par un référent autorisé (Pôle emploi, mission locale, référent RSA...).
     

    (Voir la fiche pratique du ministère et la Fiche pratique 2)

Souple, en CDI ou en CDD, modulable à temps plein ou à temps partiel, le CAE comme le CIE permet aux employeurs de bénéficier d’aides à l’embauche, et de contribuer à la cohésion sociale en favorisant le retour à l’emploi de publics prioritaires.

Ces contrats constituent donc une indéniable opportunité pour l’employeur comme pour le futur salarié avec par exemple : des subventions de l’Etat et du Conseil Général importantes : pour un employeur public, le taux de prise en charge de la rémunération peut aller jusqu’à 80% du SMIC, ce qui représente un coût mensuel de 240 euros pour une durée de 20 heures hebdomadaires

En savoir plus :

 

Plus d’information sur le site du Ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue social

-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics