+ services en département
 

Accueil > Entreprises, emploi, économie > Formateurs et Organismes de formation > Ressources Utiles > L’activité des organismes de formation en Occitanie

L’activité des organismes de formation en Occitanie

| Publié le 4 mars 2019
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

L’activité des organismes de formation en Occitanie - Exploitation des BPF (exercice 2016)

ÉDITORIAL

Au 31 décembre 2016, 8 803 prestataires de formation professionnelle continue étaient enregistrés en Occitanie. Ils étaient déjà 9 162 fin 2018.

Derrière ces chiffres en évolution régulière, une réalité très hétérogène : des associations, des écoles d’ingénieurs, des entreprises productrices de biens ou de services développant marginalement une offre de formation, travailleurs indépendants, sous-traitants... Face aux enjeux de la période qui s’ouvre, il nous semblait important de vous offrir un portrait chiffré de l’appareil de formation en Occitanie.

Enjeux nés de la récente réforme de la formation professionnelle, dont les effets vont s’étaler jusqu’en 2021 : rôle des nouveaux acteurs, France Compétences et Opérateurs de compétence (OPCO), « Plan d’investissement compétences » de 15 milliards d’euros sur 3 ans, soit 568 millions d’euros pour l’Occitanie.

L’évolution des priorités de formation en faveur des salariés des PME et des jeunes qui vont également concerner les acteurs de formation en apprentissage, qui vont être appelés à intégrer progressivement l’offre globale de formation continue.

Enjeux également liés aux profonds bouleversements que vont connaître les métiers dans les prochaines années : numérique, économie verte... et donc dans la mobilisation de l‘offre de formation pour favoriser l’insertion professionnelle des demandeurs d’emploi et la reconversion des salariés.

Enjeux aussi pour les actifs, en emploi ou non, qui auront désormais à leur disposition un Compte Personnel de Formation (CPF) rénové, et une offre élargie de formations. Actifs qui sont de plus en plus nombreux à cofinancer leur formation (+ 13% entre 2015 et 2016), ce qui soulève des questions importantes en termes de protection du consommateur, et de choix des formations et d’orientation. Sur ce dernier point, la montée en puissance du Conseil en Évolution Professionnelle (CEP) sera déterminante pour la période à venir.

Enjeux enfin pour les prestataires de formation eux-mêmes qui verront se transformer les conditions de la démarche qualité, vers un système pérenne de certification. Transformation qui impactera également les relations entre les organismes de formation donneurs d’ordre et leur réseau de sous-traitants dans un souci d’amélioration continue du service rendu.

Face à ces défis nombreux, nous espérons que cette étude, et les focus départementaux qui l’accompagnent, seront utiles aux acteurs du secteur de la formation, qu’ils soient prestataires, acteurs publics ou partenaires sociaux.

Christophe Lerouge, directeur régional Direccte Occitanie
En savoir plus :

Vous pouvez consulter l’intégralité de l’étude dans la brochure publiée avec le CARIF-OREF.

Documents à télécharger :

--

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics