Nos services en département
 

 

 

 
Accueil > Etudes et statistiques > Etudes > Année 2014 > Deux ans au moins sans travail pour 8 % des demandeurs d’emploi inscrits en (...)

Deux ans au moins sans travail pour 8 % des demandeurs d’emploi inscrits en 2013

| Publié le 12 décembre 2014 | Dernière mise à jour le 3 février 2016
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Étude conjointe Jean-Claude Gidrol (Insee) - Grégory Cabusat (Pôle emploi) - Olivier Debeuf (Direccte)

 

En 2013, en Languedoc-Roussillon, un demandeur d’emploi sur douze est très éloigné de l’emploi, c’est-à-dire qu’il a cumulé, pendant au moins deux ans, une inscription à Pôle emploi et une absence totale d’activité. Dans la région, la sixième la plus touchée de métropole par ce phénomène, certains territoires sont mieux lotis que la moyenne. En effet, l’emploi précaire caractérisé par une forte exposition au chômage peut fournir des séquences courtes d’emploi. Pour la Lozère et les zones d’emploi de Prades, Agde-Pézenas, Céret et Narbonne, le travail saisonnier touristique et agricole permet aux demandeurs d’emploi d’exercer une activité, même ponctuellement. Avec sa spécificité industrielle et la proximité de sites en Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d’Azur, la zone de Bagnols-sur-Cèze recourt plus à l’intérim, limitant ainsi les longues périodes sans emploi d’une partie des demandeurs d’emploi. Hormis l’âge, premier facteur d’éloignement de l’emploi, interviennent principalement le handicap, l’absence de moyen de locomotion et le fait d’avoir été licencié. L’éloignement prolongé de l’emploi entraîne souvent une précarisation que le revenu de solidarité active vient atténuer.

-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics